Portes stellaires et voûte céleste

septembre 17, 2015

Les portes stellaires

Bien qu’incarné dans la 3° dimension, l’être humain transite en pensée et  vaisseaux…vers d’autres mondes, qu’il explore ou conquiert.
A ce titre, chaque planète est dotée de portes multidimensionnelles servant à :
-se rendre d’un point à un autre de sa surface, en un clin d’œil
-voyager plus vite que la lumière de l’une à l’autre, en empruntant des tunnels intemporels.
Ces vortex sont des raccourcis permettant de parcourir des distances phénoménales en une durée recors.
L’existence de ces passages constitue une preuve supplémentaire de notre origine cosmique.

L’homme, et par extension toute créature résidant dans l’une ou l’autre des constellations, est destiné à visiter l’espace. Et la circulation au sein de celui-ci est facilitée par sa structure fractale.

Le cosmos, toujours en expansion, serait constitué d’une infinité d’univers gigognes accouchant les uns des autres, et reliés entre eux par des trous de ver, grands autoroutes fédérateurs des mondes.

Outre ces accès et passerelles favorisant les communications et les échanges galactiques, il existe également un langage stellaire qu’il nous faut apprendre à percevoir.
Dès l’instant où nous réussissons à le capter, il nous dispense des informations transformant nos visions, et opérant en nous une lente métamorphose.

Situation géographique des portes stellaires

Etant des « vases communicants »avec d’autres créations, les portes stellaires se situent dans des zones stratégiques. Placées sous la surveillance et le contrôle étroit des gouvernements, ceux-ci s’arrangent pour garder la main mise sur elles, afin de rester maîtres des allées et venues qu’elles occasionnent.
Il n’est donc pas étonnant que l’Irak en détienne 25, dont 7 dans le golfe Persique, ainsi qu’à Bagdad et dans quelques grandes villes de cette région. La guerre est un bon alibi pour isoler ce site des pays voisins, et le maintenir sous la férule des puissants.

Mode d’emploi !

Il faut un vaisseau adapté pour les franchir en raison, entre autres, des changements de fréquence et de qualité d’énergie qui caractérisent les espaces infinis.
Pour traverser ces portails, il est indispensable de connaître précisément la destination qu’on souhaite atteindre, et quelle programmation effectuer pour s’y rendre.
Comme nous l’avons déjà évoqué, ces issues mènent d’une porte à l’autre de la terre, mais aussi à d’autres planètes, constellations ou galaxies.

Enfin, pour ne pas s’égarer dans des règnes parallèles, l’engin doit atteindre une vitesse supersonique (le bang supersonique).

Le langage des astres

La contemplation de la voûte céleste, reflet et projection du génie du Créateur, est source de bienfaits peu connus.

Tout comme la lune renvoie l’éclat du soleil, ce dernier réfléchit à son tour les rayons des étoiles.
Certaines émettent de très belles vibrations favorisant une ouverture de conscience, une activation du 3° œil, et une compréhension intuitive d’énigmes ou « mystères».

Elles nous nourrissent d’ondes bénéfiques capables de nous libérer de nos mémoires et de nos scénarios, en un mot de nous déprogrammer.
Elles purifient nos chakras associés à des glandes, elles-mêmes à des organes, ces derniers à des systèmes en lien avec des constellations cellulaires.

Quant à notre soleil, il dispense des particules lumineuses dites praniques, de très haute fréquence.
S’en laisser imprégner en toute conscience, c’est se régénérer corps et âme, et canaliser d’autres points de vue et de nouveaux concepts .
Grâce aux vertus de cette lumière photonique, on commence à envisager des attitudes comportementales non assujetties à des conditionnements séculaires, et à modifier peu à peu le paramétrage de nos vies, pour évoluer en douceur vers l’âge d’or qui nous attend.

Conclusion
Prenez des bains d’étoiles, et ……de soleil !

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *