Changement de programme

octobre 31, 2014

ou Remettre en question nos systèmes

Le pouvoir décisionnel, nous l’avons vu, revient au cœur (notre capitaine).
Mais en amont, pour faire un choix correct, il faut que les informations aient été étudiées par notre mental (l’équipage), et passées au filtre de notre vécu, c’est-à-dire de nos expériences de vie.
Or, très souvent, surtout quand il s’agit d’un changement de direction ou de paradigme, ou encore d’un engagement déterminant : professionnel, associatif, affectif etc…, nous perdons de vue le rivage où nous projetions de nous rendre, emportés dans un tourbillon d’interrogations ou de sentiments contraires.
Quelles stratégies peut-on utiliser pour venir à bout de cette cacophonie, et reprendre nos marques ?
La confusion a plusieurs origines : mentale ou émotionnelle.
Penchons nous sur la première. La seconde sera explicitée dans l’article suivant : « A vos ordres mon capitaine »

Confusion mentale: il faut attendre !

Lorsque le cerveau reçoit une masse d’informations qui lui sont étrangères, il est soumis à une forte pression. Ce stress se manifeste par des questions : pourquoi ?comment ?…
Notre logiciel rationnel analyse toutes les données qui affluent vers le cerveau. Pour cela, il les passe au crible de ses programmes. Ceux-ci permettent de garantir, que chaque information traitée est conforme à la norme générale.
Si le logiciel détecte une incohérence ou une bizarrerie dans un fichier (arrivée de concepts inhabituels, par exemple), pas question de les accepter. Etant suspectes, elles sont potentiellement dangereuses, car elles ne collent pas avec les croyances établies et validées par la communauté.

Alors que faire du doute, cet «intrus»?

Certains choisiront de le mettre en quarantaine.
Mais vous savez bien, que le doute est un sale garnement. On ne l’enferme pas si facilement.
Il ne nous laissera pas tranquille, tant que nous n’aurons pas vérifié si, en fin de compte, ce n’est pas plutôt notre logiciel (ensemble de nos croyances, et des principes sur lesquels repose la société) qui a besoin d’une remise à niveau.
Les êtres les plus courageux, et aussi les plus audacieux s’attèleront à ce chantier !
Et il s’avèrera souvent que, oui, les vérités que nous avons instituées à un certain moment de notre évolution (tant personnelle que collective d’ailleurs) sont maintenant dépassées, et plus du tout adaptées.
Si ça se trouve, un grand pschitt de dégrippant ne suffira pas.
Eh bien NON, la terre n’est pas plate. « On » s’est trompé. Elle est ronde !
Il faudra donc changer TOUT le système…

Mais, tout comme les contractions vaginales finiront par mettre au monde le bébé, la rétention d’énergie, et le stress, suscités par l’immense concentration mentale, engendreront une re-naissance, et un bond en avant.
Vider les vieux barils de vin pour y verser « le beaujolais »nouveau.
Remettre en cause, recycler, faire de la place aux idées neuves, adopter d’autres points de vue, raisonner différemment, élargir nos visions, lâcher des convictions qui ne fonctionnement plus.
Ce grand remue ménage sèmera confusion et anxiété.
Accepter le mystère de ce processus de transformation/mutation sera, pour quelques uns, une épreuve de force. Impatience, mélancolie, mise à l’écart ou solitude « forcée», sentiment d’impuissance, de déchirement, de morcellement… nous traverseront comme des visiteurs indésirables.
Peut être est ce cela « la nuit noire de l’âme ? »
Il faudra beaucoup de self contrôle et de confiance pour rester calme dans cette tempête.
Quand on est « en travaux », on n’attire pas les foules. L’isolement sera pesant pour certains, intolérable pour d’autres. Mais l’expansion et l’envol qui suivront nous emmèneront si loin, que nos regrets s’évanouiront en un clin d’oeil.
Suite … « A vos ordres mon capitaine »

Related Posts

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *