Dog Rose ou Bauera Rubioides: une émotion originelle, la peur

mars 15, 2015

Origine de mon nom   index

Je porte le nom d’un artiste botaniste, Ferdinand Bauera (1760-1826), célèbre pour les merveilleuses planches de plantes (+ de 500) et d’animaux, qu’il légua à la science.
Il les dessina lors d’un voyage en bateau avec Matthew Flinders le long des côtes australiennes. L’expédition était menée par Joseph Banks.

Ma silhouette

Mon arbuste broussailleux, originaire d’Australie, mesure 2 mètres.
Ses toutes petites feuilles évoquent la discrétion, voir l’ inhibition.
Mes fleurs ont 6 pétales « tombantes ». J’ai l’air complètement découragée !
Elles vont du blanc au rose, couleur de l’amour.
Or, l’amour est le meilleur remède contre l’émotion que je soigne, la peur.

En médecine chinoise, l’organe qui lui correspond est le rein, en lien direct avec la vessie.
Tous deux traitent les urines.
Ce n’est pas un hasard si j’aime tant l’humidité, et m’épanouis près des ruisseaux ou de l’océan, quand on sait que l’eau représente les émotions.

Mes capacités de guérison

J’agis efficacement dans les cas suivants :

Peurs banales

Peur du noir, du dentiste, du vide, des serpents, araignées, maladies….

Timidité

Elle peut être la conséquence d’un manque d’estime de soi. Dans ce cas, on ajoutera Five Corners à mon élixir.
Mais elle peut aussi découler d’une crainte de l’autre. Il nous impressionne car nous avons gardé des mémoires d’abus et de domination. Pink mulla mulla en complément, apaisera cette blessure traumatique.

Chagrin non résolu

Un chagrin non résolu fragilise et débouche sur la peur :
« Ne vais- je pas encore être trahi en amour ? »
« Et si je perdais un autre être cher ? »
« Et si j’étais viré pour la troisième fois ? »

Cauchemars

Animaux effrayés par les hommes quand on leur porte secours.

Somatisation

Bien sûr, la peur entraine des troubles psychiques, comme les insomnies dues à une suractivité mentale, et les cauchemars, expression d’angoisses plus ou moins conscientes.

En iridologie, l’œil témoigne de la peur en dilatant sa pupille. L’iris devient particulièrement blanc.
L’estomac peut créer des ulcères dus aux sécrétions gastriques.
L’altération des glandes surrénales et du système urinaire trahit aussi le travail de sape de la peur.
Il est fréquent que l’énurésie ait pour cause, la peur du père.
Les vessies instables trahissent une difficulté à délimiter son territoire, ce qui crée un sentiment d’insécurité. L’individu se sent menacé. Il craint d’être envahi. Saura-t-il se protéger des intrus ?

Remédiation

L’homme ne peut découvrir de nouveaux océans, à moins d’avoir le courage de perdre de vue le rivage. Anon

La peur a, elle aussi, ses avantages.
Elle protège, car elle permet d’anticiper le danger et de l’éviter.
Elle booste, car elle invite au dépassement permanent de ses limites.

Voici une technique de guérison simple et efficace.

a) Phase d’observation

La peur est reconnue, localisée.
Le sujet lui apporte toute son attention et l’accueille sans jugement, dérobade, honte ou répulsion. Il lui accorde le temps dont elle a besoin pour se dire, et laisser libre cours à la gamme d’émotions qui le traversent.

b) Lâcher prise/acceptation : Let it be

Lâcher prise ne veut pas dire se résigner.
Lâcher prise, c’est donner au temps le temps. Laisser se poser les états d’âmes que la peur déclenche. C’est la phase de décantation.
Une mise à distance naturelle s’effectue entrainant une conscientisation affinée de la problématique en question.
L’individu se trouve quelques crans au dessus de la circonstance qui le paralyse.
Il s’agit de ne pas chercher à résoudre le problème dans l’instant.
Cette prise de recul va permettre à l’intuition de prendre le relai, et d’organiser des stratégies appropriées et très à propos pour faire face au handicap.

Par exemple, si quelqu’un est terrorisé à l’idée de prendre l’avion, il anticipera en ayant recours à des élixirs quelques jours avant de partir. Il proposera à un ami de l’accompagner, évitera un vol de nuit qui l’insécurise encore plus, etc…
La panique, la précipitation et le déni, sont source de confusion, d’erreurs et de souffrance.
Ils affaiblissent au lieu de renforcer.
Ils sont toujours mauvaises conseillères.
Ne pas chercher à contrôler la peur aidera à la transcender.

c) Non-agir pour mieux agir

-Se visualiser dans un halo de lumière protectrice
Repérer croyances négatives et conditionnements, et les remplacer par de nouveaux postulats
-S’imprégner de pensées et paroles positives :

Je reconnais ma propre valeur, et je me fais confiance. Je suis accompagné et guidé.

J’apprécie ma propre compagnie, ainsi que celle des autres.

Je suis toujours protégé, et tout ce qui prend place dans ma vie a sa raison d’être, que j’en sois conscient ou non.

d) Dédramatiser

La peur est aussi une illusion.
Prenons l’exemple du vertige.
Si quelqu’un regarde par la fenêtre du trentième étage d’une tour, pourquoi a-t-il peur ?
N’est il pas en sécurité derrière la vitre ? Il n’a pas de raison d’être anxieux puisqu’ il ne court aucun risque particulier dans ce gratte ciel. La peur qu’il éprouve est fictive. Elle est sans fondement. Rien ne la valide. Cette analyse rapide de la peur pourra contribuer à réduire son impact.

Compositions florales spécifiques

Dog rose + Pink mulla mulla pour apaiser une blessure traumatique.
Dog rose + Five corners pour prendre de l’assurance et ne pas se laisser déstabiliser par une personne intimidante.
Dog rose + Grey spider flower pour avoir le courage de se confronter à ses propres peurs.
Dog rose+Boronia+Sturt desert pea pour venir à bout d’une peine qui freine l’élan vital.

Pour conclure

La peur est une émotion primale.
Elle prend naissance dans le cerveau reptilien, et nous habite depuis la nuit des temps.
Tout évènement est un champ expérimental qui permet d’intégrer une leçon. Si elle est comprise, ce type d’épreuve ne se représentera plus.
Sinon, il y aura d’autres occasions de mettre en lumière un mode de fonctionnement erroné, afin de le liquider définitivement.
Apprendre à gérer nos peurs, c’est aussi mieux se connaître. C’est s’adapter au mieux aux circonstances inattendues qui perturbent le cours tranquille du quotidien.

Dog rose résout les problèmes émotionnels liés à la peur.
Elle libère de la crainte du jugement.
Elle stimule le désir d’aventure et de nouveauté
Elle est un outil précieux pour aller de l’avant et accepter de prendre des risques.

Fleur de Bach correspondante : Mimulus

 

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *